13 November 2020

Le tiercé gagnant de l'électricité verte : PROSUMER, COCITER & CER

éoliennes campagne

Aujourd’hui, tous les fournisseurs proposent de l’électricité verte. Selon la Cwape, 28 % de l’énergie consommée en Wallonie provient de contrats verts. Mais seulement 23 % de ces 28 % sont couverts par la production locale (belge), soit 6,5 % de la consommation totale. 93,5 % de notre consommation provient donc encore du fossile et du nucléaire. Nous sommes donc bien loin des objectifs affichés.

Pour offrir de l’énergie verte, les fournisseurs doivent disposer ou acquérir des certificats d’origine et ceux-ci peuvent provenir de n’importe quel pays européen. Le certificat d’origine se négocie aujourd’hui à un prix dérisoire, largement en dessous de 0,5 € le MWh, en raison de la vente massive de pays comme la Norvège et l’Islande qui produisent beaucoup plus d’énergie verte qu’ils n’en consomment. Donc, un ménage belge, qui consomme en moyenne 3,5 MWh, peut, via son fournisseur, verdir son énergie grise à bon compte pour environ 1 € l’année.   

Si nous voulons encourager la production verte chez nous, achetons la production locale. Actuellement, 2 solutions s’offrent à nous : avoir sa propre installation (devenir prosumer) ou/et se fournir chez un des rares fournisseurs capable de vous garantir 100% de production locale. A ce titre, COCITER figure, depuis sa création, en tête du classement établi par Greenpeace. COCITER est le fournisseur d’électricité des coopératives citoyennes de production d’énergie et dispose encore d’une belle capacité de production locale par rapport à la consommation de ses clients. A l’avenir, la mise sur pied des communautés d’énergie renouvelable (CER) offrira une solution supplémentaire.